breaking news

Surpopulation étudiante: la dernière valse des amphi denses

March 3rd, 2015 | by admin
Surpopulation étudiante: la dernière valse des amphi denses
Zoom
0
Facebooktwittermail

Un nouvel amphithéâtre pour la fac de droit de l’université Marien Ngouabi vient d’être inauguré en grande pompe à Brazzaville. Un véritable bol d’air pour les étudiants qui depuis plus de 15 ans vivaient l’enfer d’une surpopulation ordinaire. Retour sur les vicissitudes d’une vie tout juste d’hier.

 

Près de 1300 étudiants pour un amphithéâtre de 600 places. Suivre des cours à la fac de droit relevait depuis plus de 15 ans d’un vrai parcours du combattant. Une situation qui précarisait les conditions de vie des étudiants.

 

Pour trouver une place, de nombreux étudiants investissaient l’amphi “Dojo” réservé aux premières années à partir de 1h du matin … Pour des cours qui ne débutaient qu’à 8h. Témoignages.

 

 

 Certains étudiants investissaient la salle de cours dès 1h du matin

 

Certains étudiants investissaient la salle de cours dès 1h du matin. Et finissent leur nuit allongés de tout leur long sur la table.

 

 

 

Alors qu’ils étaient nombreux à se lever avant l’aube pour espérer trouver une place assise dans leur salle de classe, un marché parallèle de vente de places s’était développé. Il vous en coûtait jusqu’à 500 frs Cfa si vous vouliez suivre le cours en mode VIP.

 

Alors que le manque de place finissait également par provoquer des bagarres, l’autre option  était de suivre son cours tout simplement depuis l’extérieur de la salle.  

 

 

Les places sont chères. Aussi certains n’hésitent pas à en venir aux mains, comme ci-dessous, pour conserver leur précieux siège. Une attraction malheureusement commune qui donne à l’expression : “Il faut se battre pour réussir” une lecture plus prosaïque. 

 

 

Des pénibles conditions de cours qui prouvent, s’il en est, toute la détermination des étudiants à apprendre. Gageons que le nouvel amphithéâtre contribuera à améliorer une situation tristement folklorique. 

 

Facebooktwittermail

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

37 + = 47