breaking news

Et le premier griot fût…

janvier 19th, 2015 | by admin
Et le premier griot fût…
Zoom
0
Facebooktwittermail

Les griots  gardiens de l’histoire africaine ? Pas si sûr. Le premier des griots était en fait un simple artiste qui a voulu sauver sa peau. Surpris en train de jouer sur le balafon royal de Soumaoro Kanté,  il a eu l’idée  de  chanter les louanges du roi. Explications.

 

Chanter des louanges pour avoir la vie sauve. Didier Samson, ancien journaliste à RFI nous raconte l’histoire du premier griot. Bala Fassake Kouyate. Ou comment ce musicien intrépide, surpris en flagrant délit par le puissant roi de l’empire du Mandé, Soumaoro Kanté en train de jouer du balafon royal (le sosso bala), s’en est sorti en racontant des flatteries en musique.

 

 

Mais au final, qu’est ce qu’un griot, au plein sens de l’Histoire? Didier Samson synthétise : le griotisme c’est surtout l’art de la flatterie.

 

 

Le sosso bala est considéré comme l’ancêtre du balafon. Il aurait près de 1 000 ans et fait partie du patrimoine culturel de l’empire du Mandé .

Pendant très longtemps, pour prendre la charge d’être griot, on devrait aller prendre le « la » sur le sosso bala. Il est aujourd’hui dans le village guinéen de Niagassola.

Comment est-il conservé? Quel est cet empire de l’Afrique de l’ouest? Découvrez le en passant votre souris sur l’image ci-dessous.

 

Facebooktwittermail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.