breaking news

Oeufs très très durs

juillet 22nd, 2014 | by admin
Oeufs très très durs
Infographie
2
Facebooktwittermail

Le prix de l’oeuf est passé de 125 à 300 frs CFA à Brazzaville en moins de trois mois. Soit une augmentation de 140 %. Conséquence directe de l’opération Mbata ya bakolo*, l’expulsion du Congo-Brazzaville des ressortissants de la RDC. Les aliments de bétail en provenance de Kinshasa sont en rupture de stock depuis la suspension des échanges entre les deux capitales.

 

« La Codipa (société brazzavilloise de production des aliments de bétail, ndlr) n’arrive pas à satisfaire la demande. Moi je ne produis quasiment plus rien. Un ami produisait 35 palettes de 30 oeufs par jours, là il est tombé à 14 et risque de chuter à 5 avec l’épuisement de ses réserves. C’est maintenant très difficile de trouver des oeufs à Brazzaville », explique Ngabangui Gilles Latran, directeur général de Congo Agro.

*La claque des aînés en lingala.

Facebooktwittermail

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.