breaking news

8 mars : port du pagne à tout prix!

March 5th, 2015 | by admin
8 mars : port du pagne à tout prix!
Sur le vif
0
Facebooktwittermail

Le port du pagne s’impose désormais au Congo à l’occasion du 8 mars, Journée internationale de la Femme.  Une célébration pour certaines femmes, un diktat réducteur pour d’autres.

 

Arborer le pagne du 8 mars, jour de la célébration de la Journée internationale de la femme, un rituel pour de nombreuses Congolaises, qui ne fait pourtant pas l’unanimité. Ce sont d’ailleurs les administrations publiques qui ont lancé le mouvement.

 

Une tradition qui remonte à 2012. C’est en effet à partir de cette année que le ministère en charge de la promotion de la femme avait imprimé le premier modèle officiel du pagne du 8 mars.

 

Des tissus dont les imprimés reprennent couleurs, armoiries du pays et/ou représentations symboliques de la femmes. Les motifs et logos conçus par ce ministère sont envoyés à l’impression dans des usines textiles en Chine.

 

“Pas de fête sans pagne!”

 

Dès lors certaines ne conçoivent plus la célébration de la femme sans cet accessoire devenu socialement “obligatoire”. Même les sociétés privées s’y sont mises. Distribué officiellement aux dames de l’administration, ces pagnes sont de différentes qualités et se déclinent en plusieurs couleurs.

 

“La femme devrait s’habiller en pagne le 8 mars et même durant tout le mois de mars, parce que le pagne symbolise la femme”, estime Céline, conseillère pédagogique de l’enseignement primaire. Les inconditionnels de cette célébration l’affiche comme un symbole de la féminité africaine.

 

“Pour sa journée, la femme a besoin d’une forte symbolique, mettre un pagne c’est un signe de ralliement”, explique Pierrette, secrétaire de direction. “Le pagne c’est le vêtement de valeurs de nos mamans, une femme en pagne le 8 mars, c’est l’expression de nos valeurs, c’est l’occasion pour les jeunes filles surtout de se réapproprier notre culture”, poursuit Alexandre, taximan.

 

LesPagesOfficielsLes pagnes officiels du 8 mars 2012, 2013 et 2014

 

Celle qui déroge à la tradition est souvent perçue comme manquant de solidarité vis-à-vis de la femme. 

 

“J’étais invitée à un pot à l’honneur des femmes de mon entreprise et mes collègues m’ont précisé que le port du pagne était obligatoire. Je n’en avais pas, j’ai dû décliner l’invitation”, témoigne Betty, employée de banque. “Lorsque tu fais partie d’une entreprise et que tu ne portes pas ton pagne du 8, les collègues ont souvent un regard réprobateur vis-à-vis “, précise-t-elle.

 

Alors que se procurer et porter le pagne du 8 mars devient la priorité numéro 1 pour certaines femmes de nombreuses voix discordantes viennent dénoncer ce diktat. 

 

Sexiste !

 

“Le pagne n’est pas important ce sont plutôt les actions à mener pour montrer que les femmes aussi sont capables de réaliser concrètement certaines actions qui sont importantes”, dénonce Galhen. Parmi les détracteurs du port du pagne, on trouve autant d’hommes que de femmes. “Il leur faudrait plutôt des uniformes à la place des pagnes. On devrait plus souvent les voir au volant des bus et taxis “, raille Nazaire, animateur radio.

 

“C’est  sexiste parce que ça impose une certaine image de la femme et ça enlève le libre arbitraire parce que ça devient une contrainte sociale. C’est d’autant plus hypocrite quand on sait le rôle de la femme dans nos sociétés africaines et quand on lui consacre une journée sous couvert d’une célébration, ce n’est pas du tout reconnaissant. Qu’on laisse donc les femmes porter ce qu’elles veulent!”, fustige Dimy.

 

La forte demande faisant grimper le prix du pagne, les détracteurs dénoncent des intérêts mercantiles. “Ma nièce a renoncé à acheter le pagne du 8 mars de cette année parce qu’il coûte trop cher”, témoigne Francis. Disponible en effet sur le marché l’année dernière à partir de 3000 frs Cfa, c’est 10000 frs Cfa au minimum qu’il faut aujourd’hui débourser.

 

“Tout ça devient commercial, un peu comme la Saint-Valentin ou comme toutes ces fêtes qu’on nous sort tous les jours”, ironise Inès.

 

Au-delà de cette journée spécifique, le pagne au Congo, comme dans plusieurs pays africains, reste un accessoire privilégié de communication utilisé autant pour des campagnes électives que pour des événements festifs. Derrière ce folklore vestimentaire, la journée du 8 mars tend à occulter de vraies questions ou débat quant aux droits des femmes. 

 

La célébration de la journée internationale ne se résumerait-elle que par le port du pagne?

Facebooktwittermail

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

9 + 1 =