breaking news

“Dernière entrevue avec Thomas Sankara”

April 26th, 2016 | by admin
“Dernière entrevue avec Thomas Sankara”
authentik'
0
Facebooktwittermail

 “Dernière entrevue avec Thomas Sankara, président du Faso (9-10 octobre 1987) à la veille d’un meurtre programmé” est le livre témoignage de Youssouf Diawara, membre influent de la gauche révolutionnaire au Burkina Faso et ami de l’icône politique.

Que s’est -il passé les 9 et 10 octobre 1987, à la veille de l’assassinat de Thomas Sankara? 

 

A 75 ans, Youssouf Diawara est une mémoire vivante de l’histoire du Burkina Faso.

 

Ce sociologue du développement, ancien fonctionnaire international revient sur cette période de l’histoire dans une publication témoignage.

 

Cet ami proche de feu Thomas Sankara, président révolutionnaire du Burkina Faso, a été au cœur des mouvements révolutionnaires gauchistes en Afrique de l’ouest.

 

Appelé à l’époque pour régler le différend entre Thomas Sankara et Blaise Compaoré, il revient sur ses rapports avec celui qui est devenu une icône du panafricanisme.

 

 

Certains analystes avancent,  à propos de l’assassinat du président burkinabé la thèse de celui qui aurait à tirer le premier entre Sankara et Compaoré.

 

Pourtant,  selon le témoignage de Youssouf Diawara, Sankara espérait une solution institutionnelle.

 

“Je ne tirerai pas sur Blaise en premier”, lecture de l’entretien avec Thomas Sankara, vendredi 9 octobre 1987 par Youssouf Diawara.

 

 

M. Diawara révèle qu’il a pris la plume dans l’intention de lutter contre une certaine impunité.

 

Et de rappeler l’histoire à l’heure où l’ancien président burkinabé Blaise Comparé avait eu l’intention de modifier la constitution pour se représenter.

 

L’insurrection populaire est arrivé plus vite que prévue.

 

Et c’est aussi le témoignage d’un parcours et d’une certaine éthique et intégrité politique, qu’il propose à la jeunesse du continent dans ce récit.

 

 

 

“Dernière entrevue avec Thomas Sankara, président du Faso (9-10 octobre 1987) à la veille d’un meurtre programmé” est une contribution à la réhabilitation de faits historiques longtemps tronqués.

 

Les acteurs historiques du continent sont les dépositaires d’une mémoire trop souvent vue à travers un prisme extérieur.

 

Dernière entrevue avec Thomas Sankara, président du Faso (9-10 octobre 1987) à la veille d’un meurtre programmé  est disponible aux Editions Harmattan Burkina 

Facebooktwittermail

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

− 1 = 2